François Jean, La couleur du détail

Ce que préfère François Jean, c’est l’instant de réflexion avant d’apposer la première couche de peinture. Tout au long de ce moment, il se concentre sur cette vision dense du produit fini, cette acuité du détail et cette ingéniosité qui le caractérise. Ses anciens formateurs vous le diront sans gêne : « C’est un petit vite ! ». 

Derrière le masque de sécurité de François se cache le sourire presque taquin d’un homme heureux de ses accomplissements. Sous son habit de travail, marqué ici et là par des éclaboussures de peinture, se trouve le cœur solide d’un être doté d’une bonne humeur intarissable. En discutant avec lui, on peut comprendre qu’autant de positivité se soit retrouvée à déployer autant de couleurs sur le bois comme dans son entourage. 

Car après un court six mois chez Martin, François découvrait le département sur lequel il veille depuis, la peinture. Huit ans et demi plus tard, il nourrit toujours ce penchant pour la précision, le raffinement du trait et l’amélioration continue. On devine le passionné de véhicules téléguidés et de mécaniques de précisions dans son inclination naturelle pour la finition et le monde du détail. Il insiste sur ce point après quelques blagues de son cru : « Je suis pas un numéro ici. Je suis à ma place. Je me sens chez nous. » 

La relation de proximité et la cordialité des rapports entre collègues lui permettent d’investir ses efforts dans ce qu’il appelle avec affection : « le travail en soi ». L’application de la peinture à l’eau, le mélange de ses pigments, le séchage et l’entretien de ses outils constituent à la fois son plaisir et sa discipline quotidienne. D’ailleurs, il y a de cela quelque temps, François a eu l’agréable surprise du tendre renfort de sa conjointe dans sa charge journalière. Dès lors, ce secteur est devenu littéralement familial, étant donné que le beau-père de François a, par le passé, introduit celui-ci à l’entreprise. Cette histoire de couple et de famille incarne aujourd’hui une métaphore vivante de la philosophie de gestion de Martin Portes et Fenêtres ; une communication chaleureuse et à échelle humaine. 

François raconte, non sans une certaine fierté, la joie avec laquelle les gens de son foyer répondent à qui leur demande s’ils travaillent chez Martin. Une fois le jour de la livraison venu, il sait que tout cet amour du détail, cette bonne humeur et cette synergie d’équipe irradient dans le bois des commandes. Quand le matin se lève sur Rivière-du-Loup, en route vers l’atelier de Martin, François sent la différence qu’il apporte aux gens à ses côtés et aux clients sans l’ombre d’un doute. 

casinoluck.ca